#AidonsLesAidants

Depuis 2020, les aidant.es comptent parmi celles/ceux que la crise sanitaire a rendu plus vulnérables. Les témoignages d’aidant.es désemparé.es face à la gestion du quotidien se multiplient, c’est pourquoi le thème que nous portons en 2021 est celui de la lutte contre l’isolement et la rupture sociale des aidant.es.  

215 000

C’est le nombre d’abonné.es qui suivent les publications de celles/ceux qui sont devenu.es nos ambassadeur.ices dans le cadre de cette campagne

Les réseaux sociaux, lieu de partage et de solidarité entre aidants

Dans le cadre de notre campagne #AidonsLesAidants, des patient.es et aidant.es se sont engagé.es à nos côtés pour sensibiliser le grand public. Actifs sur les réseaux pour libérer la parole et lever les tabous sur le handicap ou la maladie, elles/ils sont suivi.es par des communautés fortes et engagées. Elles/Eux-mêmes concerné.es par le sujet de l’isolement des aidant.es, ils ont à cœur de les soutenir pour les aider à ne pas s’oublier dans leur rôle d’aidant.e. Découvrez leurs histoires et leurs messages pour les Aidants.e.

Roro Le Costaud

Devenu tétraplégique suite à un accident de ski, ce jeune pompier hyperactif a très vite repris un travail adapté à la caserne et, sur les réseaux sociaux, il est devenu « Roro le Costaud ». Quotidiennement, il publie des vidéos tendrement ironiques pour dédramatiser le handicap. Dans les mois qui ont suivi son accident, son épouse a endossé le rôle d’aidante et a pu parfois s’oublier dans cet accompagnement quotidien.

Tony Moggio

Cet ancien rugbyman est devenu tétraplégique suite à un accident lors d’un match. Devenu papa en 2020, il poste des vidéos pour montrer comment il adapte son quotidien : travaux dans la maison, porte-biberon pour nourrir son bébé, voiture adaptée… Accompagné et aidé par sa famille, il tient toutefois à préserver autonomie au maximum.

Sandrine et Stéphane

Sandrine est née avec une infirmité Motrice Cérébrale. Loin de rester enfermée dans son handicap, Sandrine, passionnée de mode, a décidé de devenir mannequin pour faire évoluer les regards, sur son compte Instagram Sandrine.ParisienneJolly. Stéphane, son compagnon depuis 2019, l’aide dans les petits gestes du quotidien.  Tous deux sont bien conscients que pour rester un couple, il leur faut préserver leur intimité. Stéphane ne doit pas devenir un auxiliaire de vie, et ne doit pas être le seul aidant de Sandrine.

Stéphanie et Maram

Cette « super maman » de cinq enfants est l’aidante de sa petite fille, Maram, quatre ans, porteuse de la trisomie 21. Sur le compte Instagram @maram_trisomie21, Stéphanie partage son quotidien, pour montrer qu’au-delà de sa particularité chromosomique, Maram est une enfant comme les autres, espiègle, joueuse et coquette. Stéphanie, qui a aussi été l’aidante familiale de sa maman, atteinte des maladies d’Alzheimer et de Parkinson, sait combien il peut être difficile d’assumer ce rôle au quotidien et que toute aide peut faire une grande différence.

Découvrez notre campagne de sensibilisation nationale !

Partager cet article
Inscrivez-vous
à la newsletter :