RESSOURCES MUTUELLES ASSISTANCE

Unique assisteur mutualiste en France.

RMA propose ainsi depuis 2003 une plateforme de services, où les Conseiller.e.s téléphonique / Chargé.e.s d’Assistance développent une démarche d’écoute active, dans un climat de bienveillance. Avec chaque bénéficiaire, une relation personnalisée est installée, centrée sur le service, le conseil et l’accompagnement, afin de répondre au mieux aux attentes et aux besoins de chacun.

Pouvez-vous présenter votre structure en quelques mots ?

Ressources Mutuelles Assistance (RMA) a été créée en 2002 par deux mutuelles, qui souhaitaient faire évoluer le métier de l’Assistance, en plaçant l’humain au cœur de notre relation avec les bénéficiaires en particulier lorsqu’ils font face à un aléa de vie, un aléa de santé. C’est ainsi que RMA s’est construit en tant qu’unique assisteur mutualiste avec le principe de prendre soin de nos collaborateurs pour qu’ils prennent soin de nos bénéficiaires. Aujourd’hui, nous accompagnons près de 12 millions de personnes protégées en France à travers leurs complémentaires santé et nous sommes spécialisés dans l’Ecoute, Conseil & Orientation (ECO), l’Assistance aux personnes, l’Accompagnement psycho-social et la coordination de services.

A qui vous adressez-vous exactement ?

Nous apportons des solutions majoritairement aux complémentaires santé, issues du monde de la mutualité, mais également des assureurs, des courtiers et de plus en plus d’entreprises qui mettent en place des services auprès de leurs salariés, dans une démarche de qualité de vie au travail.

Qu’est-ce qui a déclenché votre engagement ?

RMA reçoit plus de 400 000 appels par an de bénéficiaires faisant face à un aléa de vie, un aléa de santé.  D’une simple hospitalisation, en passant par l’annonce d’un cancer, d’un handicap, jusqu’à la fin de vie.  Très vite, nous avons constaté que plus de 30% des cas, l’appelant n’était pas le bénéficiaire mais bien un.e aidant.e qu’il en est conscience ou non.  De ce fait, nous avons rapidement constaté qu’un.e aidant.e faisait face à de nombreuses difficultés et que nous devions l’aider à mieux comprendre le rôle qu’il tient et l’accompagner dans le quotidien du binôme aidant.e-aidé.e, les moments difficiles et lors de la fin de situation d’aidance.
Nous avons ainsi développé une offre qui est dédiée au binôme aidant.e-aidé.e et que nous poussons auprès de tous nos partenaires clients ou prospects car l’aidant.e joue un rôle essentiel dans le parcours de soins de nos bénéficiaires.

Nous nous sommes donc engagés dès 2014 auprès du Collectif Je T’aide pour soutenir la cause de l’aidance et en apportant notre expertise et nos ressources, en particulier nos travailleurs sociaux et psychologues à travers la ligne téléphonique nationale de la JNA.

Quelle est la mission poursuivie par vous et vos équipes ?

Notre mission est d’accompagner chaque bénéficiaire lors d’un aléa de vie, afin de l’écouter, le conseiller et l’orienter de la meilleure façon possible en s’appuyant sur les dispositifs légaux et extra-légaux et sur nos services d’assistance et d’accompagnement psycho-social.

Nos valeurs de solidarité, d’éthique et de proximité font partie intégrante du quotidien de nos chargés d’assistance et leur permettent au quotidien de faire preuve d’une écoute active et d’empathie. Ainsi ils détectent les situations d’aidance le plus en amont possible afin que l’on puisse mettre en œuvre l’accompagnement nécessaire à rendre.

Nous sommes convaincus que plus nous serons dans une démarche pro-active des aidant.e.s, et du binôme aidant.e-aidé.e, plus nous pourrons faciliter le quotidien du binôme et ainsi limiter les situations de crise.
L’aidant.e est une pierre angulaire dans l’accompagnement des personnes fragiles (situations de maladies redoutées, d’handicap ou de dépendance). Il doit faire partie intégrante du système global de la prise en charge du « patient » et être reconnu à sa juste valeur humaine, sociale et soutien logistique qu’il apporte.

RMA se mobilise au quotidien pour mieux accompagner les situations d’aidance et aspire à une prise de conscience collective de l’enjeu qu’elles représentent.

Quels services proposez-vous pour les aidant.e.s ? 

RMA propose l’accès à un service d’accompagnement psycho-social par téléphone. Ce service vous permet de bénéficier d’un espace de parole et d’écoute ainsi que de conseils personnalisés et adaptés à votre situation. Cet espace peut permettre l’expression libre de vos ressentis, vos inquiétudes, et vos questionnements L’accompagnement se fait avec un.e professionnel.le de formation psychologue et/ou travailleur.euse social.e, dédié.e et soumis.e à la confidentialité, qui vous accompagnera tout au long de votre parcours d’aidant.e et pendant toute la période dont vous aurez besoin, autant ponctuellement que dans la durée. L’accompagnement par téléphone peut vous être facilitant notamment sur le fait que vous n’ayez pas à vous encombrer de l’organisation des déplacements pour les entretiens et sans que vous ayez à vous préoccupez de savoir ce que vous allez faire de votre proche pendant nos échanges. Notre service peut être amené à vous accompagner sur différentes thématiques, guidance dans vos actes de la vie quotidienne, dans votre vie relationnelle, professionnelle ou matérielle. Nous pouvons également travailler ensemble sur le besoin de répit et prévenir votre épuisement.

Le service psychologique peut vous proposer un soutien en partant de votre propre situation, de ce qui peut vous mettre en difficulté. Ces temps d’échanges vous permettent de prendre un temps pour vous. Un temps pour poser les « choses », évoquer vos besoins, vos manques, vos difficultés mais aussi vos réussites. Ces moments ouvrent ainsi à de possibles propositions d’orientations spécifiques et adaptées, notamment vers le service social avec qui nous travaillons.

Le service social vous propose d’échanger sur votre situation, vos besoins afin de vous conseiller et de vous informer sur des dispositifs, des démarches et également sur les réglementations en vigueur. L’accompagnement va partir de vos priorités en mettant à profit vos capacités à faire face. Nous pouvons ajuster notre niveau d’accompagnement en fonction de ce que vous souhaitez, de votre autonomie.

Cas concret : Madame est âgée de 72 ans, elle est aidante de son mari, atteint d’une pathologie neurodégénérative qui les a amenés à quitter leur région afin de se rapprocher de la famille de Monsieur et de pouvoir avoir l’aide et le soutien de quelques proches. Mme rencontre également des difficultés dans ces déplacements du fait d’arthroses au niveau du genou. L’état de santé de Mr se dégrade de plus en plus depuis plusieurs mois. Mme exprime être en difficulté, se sentir épuisée et proche de la rupture. Le couple n’a jamais mis en place d’aides car Mme souhaitait s’occuper de tout. Mr n’est plus en capacité de faire un certain nombre de gestes de la vie quotidienne tels que la toilette et l’habillage, il a en effet besoin d’être stimulé pour le faire.

Axes de travail proposé par l’accompagnement social :

  • Echanger sur la situation et clarifier les besoins qui sont prioritaires pour Mme et pour permettre à Mr de rester à son domicile dans les meilleures conditions possibles.
  • Information sur les dispositifs d’aides pouvant répondre aux besoins du couple: Information sur la défiscalisation des services à la personne, le dispositif APA du département permettant d’obtenir des financements sur de l’aide à domicile et sur des dispositifs de répit pour permettre à Mme de prendre du temps pour elle, Information sur la carte inclusion pour Mme afin qu’elle obtienne une priorité dans ces déplacements.
  • Information auprès de Mme sur la possibilité d’être accompagné par le service psychologique du service.

Axe de travail proposé par le service psychologique :

Madame s’est tout de suite saisie de la proposition de l’assistante sociale. Elle évoque le besoin d’être soutenue et aidée dans ce contexte difficile. Ces entretiens ont eu pour but d’offrir un espace de parole à Mme afin de lui permettre de verbaliser librement ses émotions et de réfléchir à son rôle d’aidante. Mme s’est servie de ces échanges pour questionner sa posture auprès de son mari, verbaliser ses difficultés, explorer ses sentiments ambivalents et complexes, ses inquiétudes, légitimer l’idée de se préserver soi pour être mieux présente auprès de lui. Cette élaboration autour de sa place d’aidante permet à Mme d’envisager plus facilement de nouvelles manières de faire et d’être auprès de son conjoint, ce qui constitue une aide importante au regard de l’évolution de la maladie et de l’angoisse qu’elle fait surgir au sein du couple. Le soutien psychologique prend ici tout son sens et permet une ouverture sur des pistes de réflexion jusqu’alors « inenvisagées ».

Madame a pu faire part de ses ressentis, ses ambivalences, son épuisement et des moments de déprime qu’elle peut traverser. Il s’est donc agit, dans un premier temps, d’accueillir sa parole pour ensuite l’accompagner vers une tentative d’élaboration autour d’une position d’aidante qui puisse lui permettre de mettre en place ou trouver les ressources pour se préserver, afin de maintenir une possibilité de continuité de présence et de qualité de lien auprès de son mari. Madame investit l’espace de travail ainsi proposé.

Quel(s) combat(s) menez-vous aujourd’hui ? Quelles évolutions voulez-vous voir émerger ?

Il paraît essentiel d’œuvrer en partenariat, en réseau coordonné, de plus en plus impliqué pour être au plus près des familles afin que chaque aidant.e puisse se repérer et être accompagné par un guichet unique pouvant coordonner les acteurs médico-psycho social avec les familles et proches.

Des avancées liées aux réformes sur la reconnaissance du statut des aidant.e.s et sur le financement du congé proche aidant.e sont des premières évolutions à souligner même si le chemin reste long dans la prise en compte des différents impacts que ce statut représente tant sur le plan psychologique, matériel ou financier.

Partager cet article
Inscrivez-vous
à la newsletter :

L’ENVOL

Association reconnue d’utilité publique, L’ENVOL organise des programmes adaptés aux jeunes malades de 6 à 25 ans et à leur famille. Depuis 1997, elle leur permet de trouver force et confiance en eux pour vivre mieux pendant ou après la maladie et de rompre avec l’isolement. L’ENVOL accompagne gratuitement plus de 1000 bénéficiaires par an au travers de ses séjours adaptés, ateliers à l’hôpital, sorties récréatives et activités en ligne.

Sur l’ensemble de ses programmes, L’ENVOL conçoit des activités inclusives pour que la maladie ne soit plus une barrière et que les enfants reprennent confiance en eux. Les programmes à destination des aidants familiaux mêlent temps d’échange et activités récréatives en famille pour passer du bon temps ensemble, malgré la maladie. Les aidants, parents, grands-parent, frères et sœurs, profitent de temps de répit et sortent de l’isolement en rencontrant des personnes au vécu similaire.

Notre mission : favoriser le développement psychosocial des enfants malades et de leur famille par la conception et l’organisation de programmes adaptés et sécurisés basés sur la thérapie récréative.

Consultez notre site internet : https://www.lenvol.asso.fr

« L’ENVOL, c’est un double défi, à la fois médical et humain. Nous pouvons en quelques jours redonner aux enfants malades confiance en eux, l’envie de vivre et la force de se battre. Le message qu’emporte chaque enfant après son séjour à L’ENVOL est « je suis capable, je peux le faire, je peux vaincre mes peurs ». »
Christina Tézenas du Montcel, Fondatrice de L’ENVOL

Confinement n°2 : tous les dispositifs pour vous accompagner

Comme lors du 1er confinement, les membres du Collectif sont à vos côtés en cette période de confinement. Nous vous proposons une liste de dispositifs pour vous accompagner et vous conseiller dans votre quotidien.

 

LES FUNAMBULES-FALRET : Écoute téléphonique pour les jeunes concernés par la souffrance psychique d’un membre de leur famille

La situation de confinement peut être difficile pour ces familles. Les Funambules-Falret propose un accompagnement gratuit et confidentiel pour les jeunes de 7 à 25 ans, enfants ou frères et sœurs d’une personne malade.Des psychologues sont à leur écoute pour répondre à leurs besoins d’information et les aider à comprendre ce que cette situation implique pour eux-mêmes.

☎️01 84 79 74 60

Site internet 👉 lesfunambules@oeuvre-falret.asso.fr

Pages Facebook Les Funambules-Falret 👉https://www.facebook.com/LesFunambulesFALRET/

 

ASSOCIATION DES AIDANTS ET MALADES A CORPS DE LEWY (A2MCL)

Les site Internet www.a2mcl.org donne toutes les informations sur la maladie à corps de Lewy et des conseils pour accompagner au mieux les personnes malades.  L’A2MCL organise gratuitement :

  • Des réunions d’aidants de malades à corps de Lewy en visioconférence, dans toute la France, par région.
  • Des échanges privés par Internet entre aidants, sur une adresse mail de groupe,

L’A2MCL répond à toutes les questions par téléphone au 06 62 63 34 97 ou par mail à contact@a2mcl.org

 

HANDISSIMO

Pour les parents d’enfants en situation de handicap, Handissimo met en place plusieurs outils pour vous accompagner au quotidien :

  • La plateforme Handissimo Familles qui favorise l’entraide entre parents, vous permet de partager des solutions, des idées d’activités, échanger à distance en cette période de confinement
  • Une page de questions/réponses est alimentée quotidiennement
  • Des visuels pédagogiques sont proposés pour faciliter la compréhension des mesures et des annonces

Consultez le site internet 👉 https://www.handissimo.fr/

 

RESSOURCES MUTUELLES ASSISTANCE

RMA met à votre disposition une ligne d’écoute et d’accompagnement social.

☎️ 09 69 39 74 70

Consultez le site internet 👉 https://www.ressources-mutuelles-assistance.fr/

 

LA COMPAGNIE DES AIDANTS

La compagnie des aidants a renforcé l’ensemble de ses solutions et dispositifs pour être au plus près des aidants et de ses adhérents :

  • Une plateforme d’auto-formation en ligne pour apprendre à maîtriser des gestes d’assistance aux proches ;
  • Un annuaire des aidants pour échanger et se donner des conseils dans un périmètre de proximité ;
  • Un annuaire des bénévoles qui acceptent de rendre des services (chercher du pain pour un aidé, faire des courses  etc.) sur toute la France.
  • Une assistance psychologique peut être mise en place via une demande sur contact@lacompagniedesaidants.org
  • Une ligne d’écoute et d’échange avec notre partenaire Espace singulier 7/7 j de 8h à 22h au  0805 38 14 14 avec notre partenaire Espace Singulier ( appel gratuit ) 👉RDV sur www.lacompagniedesaidants.org

 

AVEC NOS PROCHES

Découvrez les dates et les thématiques sur leur site internet avecnosproches.com. C’est gratuit, anonyme, ouvert à tous les aidant.e.s.

Inscription par mail à ateliers@avecnosproches.com ou 09 72 17 62 00

 

ASSOCIATION DES AIDANTS FAMILIAUX DU FINISTERE

L’association propose de la sophrologie en visioconférence. L’équipe maintient sa permanence d’accès aux droits et d’accompagnement soit en visioconférence de façon individuelle, soit par téléphone.

Toutes les modalités sur ces dispositifs sont mises à jour sur leur site internet 👉 www.associationdesaidantsfamiliauxdufinistere.com

 

ASSOCIATION DELTA 7

L’association propose soutien individuel sur le plan psychologique, orientation sociale et activités en distanciel : groupes d’échange, de réflexion, d’informations, activités artistiques et culturelles…

Delta 7 propose également des fiches conseils pour les aidant.e.s « special covid » :

👉https://www.delta7.org/fr/campus/recherche_media/33/26

Vous pouvez les contacter à cette adresse 👉 aidant@delta7.org

 

LES BOBOS A LA FERME

Les Bobos à la ferme met à disposition le gîte pour les aidant.e.s éprouvé.e.s par le confinement à un tarif préférentiel et offre une séance Snoezelen par famille aidante pendant tout le confinement.

Toutes les informations sur leur site Internet 👉 https://lesbobosalaferme.fr/

ESPACE SINGULIER

Un numéro vert est ouvert à tous.tes les aidant.e.s au 0805 38 14 14. Des professionnel.les écoutent et vous mettent en lien avec le/la bon.ne interlocuteur.ice de 8h à 22h, 7j sur 7

 

 

 

Partager cet article
Inscrivez-vous
à la newsletter :

Handéo

Handéo, association loi 1901, créée par les principaux organismes du handicap a pour objectif d’améliorer l’accompagnement et l’accès à la cité des personnes handicapées et des personnes âgées en perte d’autonomie.

Elle a créé Handéo Services, filiale de l’économie sociale et solidaire, à qui elle confie l’exploitation de ses activités de Recherche & Développement et de certification/labellisation. Les labels et certifications Cap’Handéo garantissent la qualité des prestations sur les services à la personne, l’accompagnement à la mobilité, les transports, les aides techniques, les entreprises engagées auprès de leurs salariés aidants ainsi que les établissements sociaux médico-sociaux.

Le réseau Cap’Handéo mobilise à ce jour plus de 300 services labellisés ou certifiés dans plus de 70 départements qui appliquent l’ensemble des exigences de services incontournables des référentiels Cap’Handéo rédigés par et pour les personnes en situation de handicapS et les personnes âgées.

Le pôle Recherche & Développement associe les différents acteurs du secteur pour élaborer collectivement un savoir opérationnel* permettant aux personnes d’agir sur leur environnement. L’ensemble de ces actions participent à un système plus cohérent et plus inclusif pour les personnes en situation de handicap et leurs proches aidants, en renforçant le savoir de chacun et donc leur pouvoir d’agir.

“Handéo contribue à l’évolution d’une société où l’égalité des chances est réelle.”
Julien Paynot, Président de Handéo Services

 

Consultez notre site internet : https://www.handeo.fr/

 

*(Réalisation d’études-actions, d’études-appliquées, d’études-interventionnelles, d’études-communautaires, d’étude-expérimentales, etc. Formalisation de leviers d’action (outils, guides, recommandations, etc.), Animation de groupes de travail et de comités de pilotage, Mise en place d’une veille documentaire, Appui technique et méthodologique.