Kit des aidant.e.s

Kit de l’aidant.e

Un·e aidant·e· est « la personne qui vient en aide à titre non professionnel, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités quotidiennes. Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non. Cette aide peut prendre plusieurs formes »

Vous faites peut-être partie de ces 11 millions d’aidant.e.s qui aident un.e proche atteint de handicap, de maladie, ou en perte d’autonomie liée à l’âge.

Aider peut parfois être difficile, c’est pourquoi nous avons créé un kit pour :

  • vous apporter le soutien nécessaire pour trouver les meilleures solutions afin de vivre au mieux votre rôle d’aidant.e 
  • vous informer sur les dispositifs les plus adaptés à vos proches.

Que signifie “être aidant.e” au quotidien ?

Concrètement, être aidant.e signifie prendre en charge tout ou partie des actes de la vie quotidienne de l’aidé.e. : ménage, courses, repas, rendez-vous médicaux, administratif, parfois aide à la toilette, à la prise de médicaments, etc. L’aide peut être ponctuelle ou au contraire, très intense : “24h/24, 7j/7”. La marraine du Collectif Je t’Aide, Eglantine  Eméyé,  vous raconte comment elle a réalisé qu’elle était aidante.

Que signifie “être aidant.e” pour un.e jeune ?

Etre aidant.e n’est pas réservé aux adultes, les jeunes aidant.e.s sont des enfants, des adolescent.e.s ou des jeunes adultes qui aident leur proche en situation de dépendance. Si vous êtes dans cette situation, l’association JADE vous écoute et vous conseille.

Accéder aux informations dans votre mairie…

Première étape: adressez vous à votre mairie. Bien souvent, un “pôle sénior” est disponible pour orienter et vous mettre en contact avec différents acteurs dont la vocation est de vous épauler en fonction des problématiques rencontrées. 

Si votre mairie ne dispose pas d’un pôle sénior ou de services adaptés à votre situation, il existe une d’autres solutions : vous pouvez vous rendre dans les mairies voisines. Celles-ci possèdent peut être  un Centre Communal d’Action Sociale, autrement appelé CCAS ou anciennement “ Bureaux d’Aides Sociales”.  Les CCAS  pourront vous aider à disposer d’aides financières, vous orienter vers des professionnel.le.s adapté.e.s en cas de besoin ou même, dans certains cas, vous prendre en charge directement.

Pour trouver le Centre Communal d’Aide Sociale le plus proche de chez vous, vous pouvez contacter votre mairie, ou cliquer sur le lien correspondant: 

Être aidant.e d’une personne en situation de perte d’autonomie liée à l’âge 

Si vous vous occupez d’un.e proche âgé.e, vous pouvez vous rapprocher du CLIC

Les CLICCentre Local d’Information et de Coordination gérontologique  sont des organismes qui fournissent de l’information et orientent gratuitement en fonction de votre situation.

Pour trouver le CLIC le plus proche de chez vous, il vous suffit de cliquer sur le lien correspondant:

Pour Paris, n’hésitez pas à contacter La Maison des Aînés et des Aidants :

Des plateformes d’informations gratuites sont également disponibles pour prendre soin de vos proches âgé.e.s :

  •  agevillage.com, magazine en ligne d’informations qui pourra vous accompagner dans votre quotidien. 
  • aidonslesnotres.fr, site destiné aux aidants accompagnant un proche en perte d’autonomie liée au Grand Age.

Vous vous sentez parfois en difficulté…

Vous vous sentez parfois en difficulté pour certains soins compliqués, et/ou votre habitat n’est plus adapté aux besoins de votre proche ? 

La maison de retraite, autrement appelée EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées dépendantes) peut être une solution à considérer. Elle propose des soins médicaux, un suivi par des professionnel.le.s de santé qualifié.e.s et une sécurité. 

Si le fait d’envisager cette solution peut déclencher une forme de culpabilité chez les aidant.e.s, lire quelques articles ou en parler à des associations aident à prendre la bonne décision.

Voici une sélections d’articles utiles sur :

Être aidant.e d’une personne en situation de handicap

Prenez contact avec les CCAS qui sauront vous orienter à l’échelle de votre département, mais également avec la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) pour obtenir des aides. 

Des associations et des lignes d’écoutes sont là pour vous afin de répondre à vos différents besoins :

 

Faire appel à des lignes d’information et d’écoute spécialisées

Handicap Assistance

L’association APAJH, Association pour Adultes et Jeunes Handicapés propose un service d’écoute et d’informations si vous êtes un.e aidant.e d’une personne en situation de handicap. Cette ligne d’écoute est ouverte du lundi au jeudi de 9h30 à 12h .

☎️ Handicap Assistance : 01 44 10 81 50.

UNAFAM

L’Association de l’ Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques propose un service d’écoute si vous êtes aidant.e.s d’un.e proche malade ou touché.e par le handicap psychique. Des psychologues formé.e.s pourront vous écouter, et en fonction de votre situation, vous orienter ou vous proposer un suivi plus ou moins régulier. La plateforme d’écoute est ouverte du lundi au vendredi, de 9h à 13h et de 14h à 18h (17h le vendredi).

☎️ Plateforme d’écoute UNAFAM 01 42 63 03 03

 

Se tourner vers des associations à votre service

Handissimo

L’association Handissimo met à votre disposition une plateforme collaborative pour partager des solutions et des contacts de professionnel.le.s médicaux avec d’autres parents qui aident leurs enfants et adolescent.e.s en situation de handicap. Elle recense chaque solution existante dans un territoire donné et est ainsi en capacité de vous orienter vers des professionnel.le.s de santé, mais aussi vers des personnes ayant rencontré les même difficultés que vous. 

AFEH – Association des Familles d’Enfants Handicapés de la Poste et Orange

Une association qui est à vos côtés si vous accompagnez un proche en situation en situation de handicap. Elle vous propose des aides adaptées à votre situation ( financières, matérielles) mais aussi un espace de soutien. Elle organise des séjours de vacances adaptées et des événements pour sortir le tandem  aidant.e – aidé.e de la solitude.

 

Être aidant.e d’une personne ayant une maladie

Lorsque l’on est aidant.e, les droits et les aides dont l’on peut bénéficier dépendent de la situation que l’on rencontre . Dans le cas de la maladie, nous vous donnons organismes vers lesquels vous pouvez vous orienter:

 

Faire appel à des lignes d’information et d’écoute spécialisée

Ceci est une liste non exhaustive des associations existantes pour les maladies comme l’autisme, Alzheimer, le cancer, la mucoviscidose, ou la sclérose en plaques. Cependant, au vu de toutes les maladies existantes, tournez-vous vers des associations de patient.e.s pour plus d’informations.

 

Autisme Info Service

L’association Autisme info service propose un dispositif d’écoute national gratuit afin de vous offrir un espace de parole et de pouvoir répondre à vos questions. Le service d’écoute est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 13h , ainsi que le mardi de 18h à 20h.

☎️ Autisme Info Services : 0800 71 40 40

Allo Alzheimer

L’association  Allo Alzheimer a un dispositif d’écoute disponible si vous aidez un.e proche touché.e par la maladie d’Alzheimer. Les horaires d’écoute sont disponibles sur le site internet.

☎️ Allo Alzheimer 0970 818 806

 

 

La Ligue Nationale Contre le Cancer

La Ligue Nationale Contre le Cancer met en place  une ligne d’écoute et de soutien psychologique si vous êtes aidant.e d’un.e proche concerné.e par la maladie. Elle est disponible du lundi au vendredi de 9h à 19h et l’appel est gratuit. Plusieurs services sont détaillés sur leur site internet, n’hésitez pas à aller le consulter.

☎️  Plateforme d’écoute de la Ligue Nationale Contre le Cancer: 0 800 940 939

Numéro Azur de l’AFSEP

L’association française des sclérosés en plaques propose un service d’écoute et d’informations tenu par des psychologues.  Si vous êtes aidant.e.s d’un.e proche concerné.e par la sclérose en plaque, la plateforme d’écoute est ouverte. 

☎️ AFSEP, Numéro azur  0 810 803 295

 

 

Des associations vers lesquelles vous pourrez également vous tourner :

VLM – Vaincre la Mucoviscidose

Une source d’informations et de conseils si votre proche est atteint.e de la mucoviscidose. Elle pourra mettre en place des aides médicales mais également un accompagnement scolaire adapté pour le bien-être de votre proche dans l’évolution de sa scolarité, de la maternelle au lycée. 

France Alzheimer

Une association qui pourra être source de conseils et d’informations si votre proche est atteint.e d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Elle vous proposera un accompagnement adapté à vos besoins.

 

Vous souhaitez bénéficier de moments pour vous sans pour autant vous séparer de votre proche ?

 Comment lier à la fois vigilance et détente ? 

Il existe des centres de vacances spécialisés pour accueillir le duo aidant.e – aidé.e comme par exemple les associations : Vacances Répit Famille VRF ou les Bobos à la Ferme.

Pour en savoir plus, retrouvez dans les vidéos des témoignages pour comprendre le concept des centres de vacances de répit.

 

Les dispositifs d’aide ouverts à tous.tes pour parler et demander conseil à des professionnel.le.s : 

Avec nos proches est une ligne d’écoute anonyme d’informations et de partage qui vous permet de disposer d’un espace personnel où parler avec quelqu’un qui comprenne votre situation. Les écoutant.e.s sont d’ancien.ne.s aidant.e.s et la ligne est  disponible 7 j sur 7 de 8h à 22h.

 ☎️01 84 72 94 72 

Plateforme d’écoute : accompagner la fin de vie, s’informer et en parler

Un numéro Azur, 0 811 020 300 à votre disposition du lundi au samedi de 8h à 20h afin de vous informer, vous orienter vers des professionnel.le.s adapté.e.s ou vous écouter si vous aidez un.e proche en situation de grand âge, ou de maladie et en relation avec la thématique de la fin de vie. Mis en place  par le Centre de Ressources National en Soins Palliatifs François-Xavier Bagnoud , il est aussi associé à la ligne téléphonique Cancer Info Service de la Ligue Nationale Contre le Cancer.

☎️ 0 811 020 300

Pour rompre avec la solitude et trouver des solutions : 

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive d’associations dont la vocation est d’aider les aidant.e.s dans leur quotidien.

La compagnie des Aidants : La Compagnie des Aidants est un réseau social national, privé et sécurisé, d’entraide et d’échange entre aidant.e.s, créé par des aidant.e.s.

JADE : L’Association nationale des Jeunes Aidants Ensemble porte la voix des jeunes aidant.e.s en leur offrant une écoute adaptée à chaque besoin et organise des activités pour les rassembler et faire disparaître le sentiment de solitude et d’incompréhension qui peut être présent en chaque jeune.

La Maison des Aidants®: vous permettra de vous informer régulièrement sur son site internet. Vous pourrez également partager votre quotidien avec d’autres aidant.e.s. Enfin, un coaching avec des professionnel.le.s est proposé afin de vous accompagner lors de moments difficiles. L’association dispose d’une grande variété de professionnel.le.s dans son réseau.

 

 

collectif-je-taide-kit-de-laidant(e)-trouver-du-temps-pour-soi

Des solutions de répit adaptées à votre situation :

L’association Delta 7 est une association qui se consacre au bien-être des aidant.e.s .Elle pourra vous orienter vers des professionnel.le.s et des psychologues adapté.e.s à votre situation, mais surtout vous proposer une offre variée de solutions de répit telles que le financement d’heures de répit à domicile et  le financement de places dans différentes structures d’accueil. Vous pourrez aussi bénéficier de tickets bien-être, ou de moments entre aidant.e.s pour créer des liens et prendre soin de vous.

Le portail de l’accueil temporaire et des relais aux aidants

Créé par le GRATH (Groupe de Réflexion et Réseau pour l’Accueil Temporaire des Personnes en Situation de Handicap), cette plateforme vous propose différentes solutions d’accueil et de répit en fonction de votre situation. Elle saura aussi vous orienter vers des professionnel.le.s adapté.e.s, mais aussi vous guider dans vos démarches administratives complexes.

 

Le Baluchonnage

Venu du Québec, le baluchonnage une solution de répit qui assure, en plus du répit, un accompagnement à domicile de l’aidant.e et de l’aidé.e. Cette solution est pensée pour qu’un.e professionnel.le unique, spécialement formé.e et soutenu.e, puisse intervenir au domicile du tandem aidant.e- aidé.e, plusieurs jours par semaine. En France, le baluchonnage est en cours d’expérimentation, grâce à Baluchon France et à AG2R La Mondiale qui finance le suivi des professionnel.le.s et l’organisation d’évènements pilotes.

Vous retrouverez des informations sur le baluchonnage sur:

Accompagner son.sa proche à domicile

 

En choisissant de maintenir votre proche fragilisé.e à domicile, vous pouvez être confronté.e à des situations complexes. Comment maintenir une qualité de soins ? Comment adopter les bons comportements envers votre proche dans votre vie quotidienne, afin d’éviter toutes situations dangereuses? Comment éviter le stress, le trop plein de fatigue ? Comment adopter les bons gestes ?

Vous retrouverez toutes les réponses à vos questions dans notre playlist accompagner un.e proche à domicile.

 

Prendre soin de sa santé

 

Aider un.e proche, c’est aussi s’engager à répondre à ses besoins, aux activités qu’il.elle ne peut plus exercer seul.e. Mais ce n’est pas pour autant une raison pour ne plus s’occuper de soi-même.

Parfois la charge mentale infligée par l’aide prodiguée est trop difficile à supporter . Vous pourrez retrouver plusieurs conférences et informations utiles sur notre playlist JNA 2018: la santé des aidant.e.s.

* Plaidoyer du Collectif Je t’Aide 2018

 

20 %

On recense en France 11 millions d’aidant.e.s , dont 20 % sont en situation de charge lourde, majoritairement des femmes. L’aide impacte la santé de ces 20% d’aidant.e.s à charge importante, tant sur le plan psychique que physique.

Concilier sa vie professionnelle et son rôle d’aidant.e.

 

Si concilier au mieux votre vie d’aidant.e, vie personnelle et vie professionnelle est un challenge,  vous n’êtes pas seul.e ! Nous vous avons compilé une banque d’informations afin de vous aider à surmonter au mieux cette situation.

 

80 %

80% des aidant.e.s en emploi ont du mal à concilier leur vie professionnelle et leur rôle d’aidant.e.s.  72 % d’entre eux.elles éprouvent des difficultés à se concentrer et 44 % posent des RTT régulièrement pour aider*.

*Source : enquête OpinionWay- Malakoff Humanis – France Alzheimer,  2016 

 

 

Vous êtes aidant.e salarié.e et vous souhaitez être informé.e :

Des initiatives existent dans certaines entreprises:

  • Bénéficier de congés spécifiques,
  • Télétravail,
  • Horaires flexibles,
  • Dons de RTT.

Dons de RTT : vous trouverez les informations officielles sur les dons de RTT, les conditions et les décrets correspondants sur le site du Service Public ou de LégiFrance.     

Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, nous vous recommandons Le guide de l’aidant, co-créé par La Macif, membre du Collectif Je t’Aide, et l’ORSE, Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

 

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez soutenir des collaborateur.trice.s aidant.e.s

Nous vous proposons une sélection de liens visant à développer des initiatives socialement innovantes au service de vos collaborateur.trice.s aidant.e.s.

A suivre : Un plan Aidant a vu le jour en octobre 2019, nous en attendons la mise en application

Le dossier de presse du Plan Aidant.e a pour objectif de vous éclairer sur les futures mesures et décisions que le gouvernement pense appliquer au fur et à mesure.
En complément, vous trouverez ci-dessous l’interview d’Olivier Morice, notre Délégué Général dans le Magazine de la Santé à la sortie du plan Aidant.e.s.

Inscrivez-vous
à la newsletter :

Alice Steenhouwer

Destinée à une carrière de directrice d’EHPAD, Alice découvre outre-atlantique l’univers associatif et les proches aidant.e.s en devenant responsable du Groupe des Aidants du Sud-Ouest de Montréal. A son retour en France, elle souhaite continuer à s’impliquer pour cette cause et intègre l’association Avec Nos Proches d’abord comme responsable des partenariats puis comme directrice. L’écoute, l’entre pairs et la proximité sont les principes fondateurs de l’association. 

Alice et toute l’équipe d’Avec Nos Proches s’engagent pour que les aidant.e.s soient reconnu.e.s, informé.e.s et soutenu.e.s, et que les solutions existantes soient mises en lumière.

« En 5 ans d’études de gestion dans le médico-social, je n’ai jamais entendu parler d’aidant.e. La souffrance des familles n’était pas abordée. En découvrant le terme « aidant.e » et toute la signification qu’il avait, j’ai pensé à tous ces proches que j’avais rencontrés, que je connaissais, qui vivaient avec leurs difficultés, sans en parler, sans être soutenus. Les aidant.e.s doivent pouvoir sortir de l’ombre, savoir qu’ils et elles ne sont pas seul.e.s et que des structures sont là pour les soutenir et les défendre. »

Campagne 2019

Campagne 2019

Cette campagne fait directement écho aux quotidiens desaidant.e.s : une fatigue et une solitude face aux difficultés et un abandon par les pouvoir publics. On dévoile cet instant de vie que les aidant.e.s, par pudeur, ne dévoilent jamais car ils ou elles doivent être le maillon fort du duo aidant.e/aidé.e.

Nous rendons visible cette réalité cachée sans misérabilisme, qui déborde sur le travail ou la vie personnelle, des aidant.e.s.

Inscrivez-vous
à la newsletter :

Campagne 2018

Campagne 2018

Être aidant·e c’est être multi-tâches. C’est être salarié·e ou collégien·ne, mère ou père de famille, mais aussi infirmier·ère, psychologue, comptable, aide à domicile…La campagne a souhaité mettre l’accent sur cette multiplication de rôles assurés par les aidant·e·s.

Soucieuse de mettre en lumière la grande majorité des situations d’aidant·e·s, elle se décline en 3 représentations : les jeunes aidants, la femme mère d’enfants en bas âge, et l’homme quinquagénaire.

Inscrivez-vous
à la newsletter :

Plaidoyer 2020 : le répit

Le répit est la thématique annuelle choisie par les aidant.e.s. Consultez notre Plaidoyer.

La rédaction de ce plaidoyer a débuté en janvier 2020, soit juste avant le début de la crise sanitaire du COVID-19. Les études, les témoignages, les contributions qui ont étayé sa rédaction datent de ce “monde d’avant” le confinement.

L’analyse des impacts de cette crise sur les aidant.e.s, et du rôle indispensable qu’il.elle.s ont joué pour y faire face, est un chantier qu’il faudra mener. L’association Je t’Aide a d’ores et déjà lancé une étude pour recueillir “à chaud” le témoignage des aidant.e.s.

Les aidant.e.s ont été en première ligne pour permettre de vider les hôpitaux au début de la crise. Pendant le confinement, alors que les intervenant.e.s à domicile, les professionnel.le.s de l’accompagnement, les infirmier.e.s, étaient indisponibles, ce sont les aidant.e.s qui ont pris le relais. Pour beaucoup d’entre eux.elles, la crise a considérablement augmenté le poids de l’aide prodiguée. Les mois qui viennent s’annoncent tout aussi difficiles, car comment limiter les contacts d’une personne fragile ou en perte d’autonomie, si ce n’est en s’appuyant sur une personne unique, dédiée à son accompagnement : l’aidant.e ?

 

« Le besoin de répit qui est le cœur du sujet de ce plaidoyer, est plus que jamais urgent. Le Collectif Je t’Aide sera pleinement mobilisé pour que les aidant.e.s ne soient pas les oublié.e.s de la crise. »

Olivier Morice, Délégué Général du Collectif Je t’Aide

Consultez notre plaidoyer 2020
Partager cet article
Inscrivez-vous
à la newsletter :

Pétition #DesDroitsPourAider

Retrouvez notre pétition #DesDroitsPourAider

Inscrivez-vous
à la newsletter :

Journée Nationale des Aidant.e.s du 6 octobre 2020

Retrouvez la Journée Nationale des Aidant.e.s du 6 octobre 2020

Inscrivez-vous
à la newsletter :

Campagne de sensibilisation nationale 2020

Retrouvez l’édito de Claudie Kulak, présidente du Collectif Je t’Aide

Inscrivez-vous
à la newsletter :

Malakoff Humanis

Malakoff Humanis accompagne durablement et  protège chaque jour les individus tout au long de leur parcours de vie au travers de ses différentes expertises : retraite, santé, prévoyance, dépendance et épargne. Paritaire et mutualiste, Malakoff Humanis, entreprise à but non lucratif, est ancré dans les valeurs de l’économie sociale et concrétise son engagement auprès des populations fragilisées au travers d’Activités sociales.

La Direction des Activités sociales s’intéresse tout particulièrement à la question des aidants. Ancré dans les problématiques de bien vieillir, d’autonomie et de dépendance la question des aidants relève d’un vrai enjeu social et sociétal.

Pour ce faire, les Activités sociales de Malakoff Humanis développent et proposent des services et solutions sur mesures pour accompagner les aidants tout au long de leur parcours avec leur aidé : service d’écoute et d’accompagnement (un numéro de téléphone unique), aides exceptionnelles, conseils et orientation par des travailleurs sociaux (démarches, institutions, répit etc.), site internet dédié à l’aide aux aidants, Essentiel Autonomie, outils d’informations et de sensibilisation (web série NON STOP), astuces au quotidien, bilan téléphonique et plan de préconisations, etc. Autant d’actions autour de l’aide aux proches aidants, du bien vieillir, du maintien à domicile, du départ en établissement qui permettent d’être accompagné sur le long terme, dans des situations d’urgence etc.

Pour en savoir plus: https://www.malakoffhumanis.com/solutions/services-accompagnement-social/ligne-info-aidants//

Harmonie Mutuelle

Harmonie Mutuelle, acteur globale de santé, propose une offre complète de garanties et de services à destination de ses 4,6 millions d’adhérent.e.s en matière notamment de complémentaire santé, de prévention, de prévoyance.

Nos valeurs fondées sur la solidarité et l’entraide constituent des piliers du modèle mutualiste, et guident nos réponses aux évolutions de notre environnement, aux enjeux de notre société comme celui des aidant.e.s.

Sur ce sujet en 2016, Harmonie Mutuelle a lancé un vaste dialogue auprès de toutes ses parties prenantes qui lui a permis d’identifier les axes prioritaires pour son organisation : améliorer l’identification des aidant.e.s et l’éveil des consciences, faire de l’entreprise un lieu propice à l’accompagnement des aidant.e.s, et démultiplier les initiatives existantes créatrices de lien social et de solutions utiles.

Que ce soit vis-à-vis de ses salarié.e.s (plateforme dédiée, dons de RTT, télétravail, aménagement des horaires de travail), de ses élu.e.s mutualistes ou de ses adhérent.e.s (programme la santé gagne l’entreprise, garanties d’assistance, cellule de soutien psychologique, téléconsultations, garanties perte d’autonomie), Harmonie Mutuelle s’engage à :

  • apporter et à rechercher des réponses utiles pour les aidant.e.s,
  • tisser des partenariats pour amplifier ses impacts,
  • soutenir les acteurs engagés.

Harmonie Mutuelle soutient le Collectif Je t’Aide à travers sa participation au Prix Initiative Aidant.e.s, qui récompense les plus belles initiatives sur les territoires, ou encore l’association Avec Nos Proches pour l’intégration de contenus pratiques sur notre plateforme interne « la santé des aidant.e.s » et pour la proposition d’ateliers d’écoute et d’échanges anonymes.

La question des jeunes aidant.e.s est également intégrée à la feuille de route de la Fondation Harmonie Mutuelle, engagée pour son prochain quinquennat à soutenir des initiatives en faveur de la jeunesse.

“Avançons collectif avec les aidant.e.s !”

Pour en savoir plus : https://www.harmonie-mutuelle.fr/web/harmonie-mutuelle/accompagner-les-aidants