La proposition de loi en faveur des aidant·e·s adoptée au Sénat

La proposition de loi en faveur des aidant·e·s adoptée au Sénat

La proposition de loi visant à « favoriser la reconnaissance des proches aidants » et portée par Jocelyne Guidez, sénatrice de l’Essonne, vient d’être adoptée au Sénat.

Cette proposition de loi repose sur plusieurs études et rapports (Rapport de Madame Dominique GILLOT / DRESS / HCFE…) et les besoins exprimés par les associations de personnes handicapées, dépendantes, âgées et les associations de familles.

Ce qu’elle prévoit :

  • Favoriser le recours au congé de proches aidants par une indemnisation de ce congé et une incitation des branches professionnelles à négocier sur les moyens de conciliation vie professionnelle / vie personnelle des aidant·e·s 

  • Harmoniser les droits sociaux par une majoration des droits à la retraite entre les aidant·e·s de personnes handicapées et les aidant·e·s de personnes dépendantes et une harmonisation du droit en matière d’affiliation à  l’assurance vieillesse des parents au foyer
  • Identifier le binôme aidant·e-aidé·e pour un accompagnement le plus tôt possible, en proposant un parcours personnalisé et une reconnaissance par le milieu médico-social facilitée.

En Décembre prochain, ce texte sera débattu à l’assemblée nationale. Ce sera l’occasion de nous mobiliser pour soutenir les aidant·e·s! Comment ? On vous le dit très vite.

Partager cet article
Inscrivez-vous
à la newsletter :

Prix Initiatives Aidant.e.s : JADE (Jeunes AiDants Ensemble), lauréat de cette 1ère édition

A travers le“Prix Initiatives Aidant.e.s”, le collectif Je t’Aide souhaite distinguer des initiatives en faveur des aidant.e.s. L’association JADE est lauréate de cette 1ère édition.

L’association JADE, Jeunes AiDants Ensemble propose des ateliers de cinéma-répit en Ile-de-France depuis 4 ans. Chaque jeune aidant·e peut réaliser son propre film. Ces ateliers en résidence sont gratuits et leur offre un temps de répit, la possibilité d’exprimer leur ressenti, leurs rêves, leurs difficultés ou leurs attentes via un média artistique.

« Notre projet est de pouvoir proposer des dispositifs JADE à tou·te·s les jeunes aidant·e·s en France» explique Amarantha Bourgeois, présidente de JADE.

Partager cet article
Inscrivez-vous
à la newsletter :